Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Astrologie - Pleine Lune - Enseignement - Nouvel âge

Le retour à soi

Nouvelle Lune de la Vierge.

Le retour à soi, c'est le retour aux limitations du soi, mais dans ces limitations il y a les expansions de conscience en potentialités.

Dans ce moment de la Nouvelle Lune nous avons l'opportunité de porter notre attention sur le corps, son périmètre extérieur - notre monde d'action et de réalisation sur le plan physique - et intérieurement - nos corps subtiles, l'étendu, la qualité de leur réceptivité et les différents spectres énergétiques auxquels ils ne sont pas encore réceptifs.

 

 

Nouvelle Lune - Vierge ( conjonction Soleil-Lune) trigone Uranus en Taureau.

Cette configuration met en lumière la "Terre" - c'est à dire l'élément dense, physique de l'incarnation. Mais c'est aussi en relation avec l'ether le corps au sens subtile, la "terre du haut" - ou la part spirituelle a sa demeure.

 

La question du corps (ou des corps) est fondamental dans la Vierge. Les corps sont triples et cette triplicité spirituelle se reflète au niveau inférieur. Les "corps" sont en réalité deux triplicités qui s'intègrent l'une à l'autre et forment une unité consciente. C'est pourquoi tout en étant le signe du corps, la Vierge est celui de la conscience de soi - qui nait du rapport entre le corps et "l'Energie de vie" qui l'anime (l’âme). Cette unité de 6 (2X3) est en lien avec le symbole de l'hexagramme et le fait que la Vierge est le 6ème signe de l'horoscope. 

Les corps sont donc d'une nature double. C'est le fait de l'identification qui occulte à nos yeux cette réalité. En eux même ce sont des vies mineures inconscientes et appartenant à l'involution. Lorsque nous nous incarnons elles reçoivent une certaine coloration énergétique en rapport au dessein de notre âme mais en soi elles suivent leur propre évolution.

Ce sont simplement des véhicules temporaires pour une vie donnée et l'acquisition de l'expérience sur ce plan est ensuite réintégrée au niveau de l'âme lorsqu'elle retire sa vie de son véhicule. Les corps sont donc une double force réunie temporairement et maintenant en son centre une conscience unique et qui marque à la fois la substance par l'empreinte de l'âme et l'âme par l'expérience de la substance qu'elle transforme.

Chaque corps est donc en soi une unité de conscience et la conscience de soi est une somme de ces unités - le but étant de coordonner et d'unifier ces "unités" et une force formant la personnalité intégrée.

Nous pourrions réfléchir à quel corps prédomine dans notre vie - est-ce le corps physique, astral ou mental - et quelles limitations cela engendre. Que pourrions-nous faire pour utiliser cette limitation comme une force (parce qu'elle correspond à un plan que nous connaissons bien) pour étendre notre conscience vers d'autres aspects à intégrer.

Une part de l'identification se fait du côté du corps lui-même et une autre du côté de l'âme qui anime ce corps. Nous pourrions travailler à distinguer ces deux aspects. Le mystère de l'individualité est ici que l'âme qui anime le corps est aussi en soi une projection de l'intérieur vers l'extérieur - le véhicule de l'Esprit Divin comme nous somme le véhicule de l'âme. L'unité Corps-Esprit se réalise d'abord comme unité Corps-Ame et cette unité devient pleinement consciente de soi dans la Vierge.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article