Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Astrologie - Pleine Lune - Enseignement - Nouvel âge

Wesak 2021

Wesak 2021

Pleine Lune du Taureau 27 Avril 2021 - 5:31 UTC +1

Le fête de Vesak est la seule fête qui réunisse les deux grandes figures spirituelles du Christ et du Bouddha. Ces deux Êtres synthétisent ce que nous sommes spirituellement, soit en potentialité, soit en réalisation. Mais quel que soit le stade de cette évolution personnel, la Conscience de ces êtres qui éclairent pour nous le chemin de Vie sont véritablement en nous et pas seulement dans notre culture ou nos croyance - ils sont dans notre chaire d'homme et de femme et Leur Conscience colore l'expérience humaine pour chacun de nous.

Notre civilisation est celle du feu et la maitrise de cet élément - c'est à dire du mental et ses ramifications individuelles et collectives - est le "point tournant" de notre évolution. Aujourd'hui c'est toute la nature qui flambe d'un incendie inextinguible - et ce feu c'est notre mental en résonnance avec le désir absurde de posséder le plus possible, sans relation sensible avec le monde vivant. Ce décalage créé par une orientation du désir vers la seule accumulation de biens matériels et par une perte de connexion sensible au vivant détruira inévitablement notre civilisation.

C'est dans les cendres de cet incendie que les germes d'une sensibilité réorientée vers la vie donneront naissance à une nouvelle culture que les cœurs pressentent comme prédestinée et nécessaire à la poursuite de l'évolution.

Le Bouddha et le Christ ont intégré et réalisé l'un des trois grands principes spirituels :

- le Bouddha - le principe de la "Raison" - l’énergie de l'Intelligence.

- le Christ - le principe d'Amour.

Présenté en deux temps différents et successifs, c'est de la fusion entre ces deux principes que la culture nouvelle pourra émerger - le principe de l'Intelligence ou Sagesse et le principe de l'Amour.

Les trois pleines Lunes du Bélier, Taureau et des Gemeaux représentent un ensemble de rapports entre ces principes, ces grands Êtres, le Centre de Sambhala (le Centre ou la Volonté de Dieu est connue) et l'Humanité.

La Pleine Lune du Bélier concerne la relation  directe entre le Père ou Sambhala et l'Humanité - dans le rapport initial qui a préexisté dans les premiers temps de l’evolution spirituelle. Les "Fils de Dieu" qui ont émergés de ce rapport ont donné naissance à un groupe intermédiaire entre le "Père" et l'Humanité que l'on appelle la Hiérarchie et qui représente l'aspect d'Amour de notre schéma planétaire - le "Fils". C'est cet aspect qui est célébré lors de la Pleine Lune du Bélier.

Un nouveau groupe intermédiaire est en train d’apparaitre entre la Hiérarchie et l’Humanité, plus particulièrement actif lors de la pleine Lune du Taureau.

La Pleine Lune du Taureau concerne le rapport entre Sambhala et la Hiérarchie - Le Bouddha occupe le point intermédiaire entre Sambhala et la Hiérarchie et le Christ reçoit l’énergie de Sambhala  puis la Hiérarchie transmet cette Energie et le Dessein à l'Humanité via le Groupe intermédiaire qui se forme entre la Hiérarchie et l’Humanité.

La Pleine Lune de Mai concerne le rapport entre le Christ et l'Humanité et cette fois c'est le Troisième Principe d'Intelligence du Shema Planétaire qui reçoit la Bénédiction du Christ :

Pleine Lune du Belier - Rapport entre Shambhala et Humanité - Centre de la Hiérarchie - Energie du 2eme rayon d’Amour Sagesse.

Pleine Lune du Taureau - Rapport entre Shambhala et Hiérarchie - Centre de Shambhala - Energie du 1er rayon de Volonté.

Pleine Lune de mai - Rapport entre la Hiérarchie et Humanité - Centre de l'Humanité - Energie du 3eme rayon d’Intelligence.

Les trois signes du Bélier, du Taureau et du Capricorne pour l’humanité – sont les signes de ces trois Groupe principaux qui compose la Hiérarchie du 4eme règne dans son ensemble.

Cette vue d’ensemble du règne auquel nous appartenons permet de comprendre que notre « filiation » au monde spirituelle est inné par le fait que nous sommes unies au divin dans l’expérience humaine. Le « divin » - c’est-à-dire des hommes et des femmes ayant réalisé leur nature spirituelle - est passé par cette même expérience comme en témoigne les personnages historiques qui ont démontré leur essence divine dans la vie profane.

Nous formons une humanité Une avec ces êtres réalisés et ceux qu’ils ont inspirés et cette Fraternité est à la fois filiale et spirituelle. Cela invite à reconnaitre derrière les religions et les croyances très variées que nous avons créé, non pas seulement les êtres divinisés et les idoles diverses que nous avons fabriqué pour atteindre ce que nous ne parvenons pas à voir et toucher – mais plus largement « l’homme universel » et ses potentialités innées et qui représentent l’unité derrière toute ces facettes de l’humain en évolution.

D’autre part cet Homme Universel est un intermédiaire entre ce plan divin et le microcosme des règnes qui lui sont inferieurs – et de même que l’attitude dogmatique nous déconnecte de notre origine divine, l’attitude matérialiste nous déconnecte de notre racine physique – la terre, la nature, le vivant. Nous avons la responsabilité du monde vivant, le devoir d’en prendre soin et le nourrir de notre esprit humain. Les peuples natifs le savent et notre attitude d’exploitation systématique leur parait une aberration; ils ont raison. Notre « guerre » contre les éléments qui soutiennent notre vie sur terre et un miroir des guerres de croyances, d’idéologies et de traditions identitaires : les deux nous font perdre de vue l’Homme Universel en évolution et par là nous perdons notre place dans la chaine fraternelle qui unie les mondes et les règnes.

 Geneve, 26 avril 2021

 

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article